Test de la BD porno de Katia Even : La déesse

Afin de vous aider à vous diriger vers la meilleure BD érotique-porno, nous avons pensé et conçu un long dossier sur le sujet. Dans ce dernier, nous avons regroupé les résultats de la totalité de nos précédents tests et un guide d’achat, que vous pouvez voir ici : Bande dessinée érotique.

Katia Even : La déesse

Nous allons désormais voir en détails une BD érotique-porno que nous avions déjà évoqué lors de notre dossier : La déesse – Katia Even.

A lire également, le test de sur la BD porno La Folle du Sacré-Coeur – Moebius

Comme pour la totalité de nos tests, nous vous proposons un listing des points techniques du produit donnés par le concepteur :

La déesse Relié

Caractéristiques :

  • Bande dessinée écrite par Katia Even ;
  • Dessins et couleurs réalisés par Nephyla ;
  • Maison d’édition : Tabou ;
  • Bande dessinée de 48 pages ;
  • Ne fait pas parti d’une collection ;
  • Dimensions de l’article : 31,8 x 1,1 x 23 centimètres.

4 etoiles !

Test et Avis de la BD adulte : La déesse de Katia Even

La BD érotique-porno est une style de bande dessinée dédié à l’érotisme ainsi qu’à la pornographie. On l’appelle par moment bande dessinée pour adultes. Désormais, découvrons ensemble une BD de ce genre nommée La déesse – Katia Even.

Présentation et résumé de La déesse

la deesseLa déesse – Katia Even est une BD pour adultes regorgeant de graphismes attirants et séduisants. Au premier coup d’œil de la couverture, on désire découvrir l’univers de cette héroïne. En effet, il s’agit d’une femme avec des formes et non pas encore un personnage très mince. Allons découvrir cette bande dessinée ensemble. Cet opus est une BD pour adultes écrit par Katia Even et mit en dessin par Néphyla. Elle fut éditée par la vertueuse maison d’édition Tabou, une véritable référence dans le secteur de la BD érotique en France.

Nana, l’héroïne, dédie sa vie à ses études de calligraphe sans se préoccuper des rencontres torrides dont ses deux amies sont avides. Elle travaille sur une exposition pour son diplôme de fin d’année dont le sujet est la déesse celte de la sexualité, Anann, contrôlée par l’œil sinistre de Madame Swyn. Mais cette professeur a connaissance de l’illustration tout comme de l’amour, et sous les formes de cette déesse, elle va éduquer Nana la jeune étudiante à la sensualité sous tous ses aspects : Nana va s’abandonner à des plaisirs étonnants, dans les bras de jeunes hommes non matériels.

Donner image à Anann peut vous accaparer l’esprit. Ainsi que le corps ? Vu que la soirée du vernissage vient à grand pas, sera-t-il le moment pour la jeune étudiante de mettre l’éducation de la déesse en exercice ? Écrit par l’auteur Katia Even, mit en dessin élégant et subtil de Néphyla, doucement mit en couleurs à quatre mains par les auteures, la déesse constitue l’une des meilleures bandes dessinées érotiques.

Que dit l’histoire, les dialogues et les illustrations de : La déesse

la deesse katia even nephylaLa déesse – Katia Even est subtilement portée par ses deux inventrices qui dérapent dans les mailles de la pornographie pour proposer un récit captivant. Effectivement, la majorité des BD pour adultes délivrent fréquemment des enchaînements de scènes coquines de plus en plus affriolantes. Et quand un scénario plus important vient maintenant un titre, les scènes coquines découragent fortement un certain lecteur. La déesse est une BD surprenante puisque d’abord cela fait du bien de regarder une héroïne avec quelques kilos en trop qui se retrouve sexy avec ces quelques kilos de plus.

Le scénario est également bien réfléchit, il demeure érotique sans tomber dans de la pornographie. En réalité, la bande dessinée est bien harmonieuse entre le scénario et les dessins. On demeure réellement dans la catégorie de l’érotisme et du fantasmes, les parties génitales ne sont pas apparentes explicitement mais puisque l’héroïne est délicieuse à manger, le récit en ressort quelque chose de très attachant. En ce qui concerne la couleur, elle est précis et réellement agréable pour l’œil. la deesse katia even

Vous appréciez certainement aussi le style du dessin, Néphyla réussit à rendre la jeune étudiante réellement vivante, sexy et belle à manger. Toutefois, la qualité du trait n’est pas continuelle, ce qui est regrettable. Cela demeure une BD pertinente où Nanna se métamorphose de petite étudiante malavisée qui découvre peu à peu le sexe et la sensualité pour être une belle jeune femme épanouie.

Davantage dirigé vers l’intimité que le sexe, porté par des protagonistes vivants et délicieux, La déesse – Katia Even apporter une nouvelle fraîcheur à la production érotique de nos jours. La réussite du premier tome qui ne devait être qu’un one-shot a permis à cet ouvrage de devenir une série avec un volet trois en préparation. Une série qui pourra séduire tout autant les hommes que les femmes malgré que l’orientation Girly est plus flagrante.

Efficacité et quelques points positifs et négatifs

Voici les points forts : la couverture est très bien réalisée ; dessins qualitatifs ; se dévore aisément ; BD bien harmonieuse entre le scénario et les dessins.

Voici les points faibles : histoire peu développée ; les planches ne disposent pas du même niveau de qualité ; manque d’érotisme en vu du genre du récit.

Conclusion sur la BD pornographique «La déesse»

La déesse – Katia Even demeure un récit de qualité qui réussira à séduire autant les hommes que les femmes. En dehors du fait qu’elle est bien réalisée, on aurait préféré davantage de scènes érotiques. Cela demeure toutefois un merveilleux choix pour les personnes qui désirent ajouter un bel ouvrage érotique qualitatif dans leur collection. Nous recommandons.

En outre, si vous êtes à la recherche d’une autre BD érotique ou porno, nous vous recommandons de lire notre coup de coeur : La BD Esmera de Zep.

BD érotique et porno