• Home

Test et Avis sur la BD érotique : Une nuit à Rome de Jim

Dans le but de vous aider à choisir la meilleure BD érotique-porno, nous avons pensé et concocté un long dossier sur le sujet. Dans ce dossier, nous avons regroupé les résultats de la totalité de nos précédents tests ainsi qu’un guide d’achat sur les BD érotique, que vous pouvez voir sur le lien.

Une nuit à Rome de Jim

Nous allons désormais voir en détails une BD érotique-porno que nous avions déjà évoqué lors de notre dossier : Une nuit à Rome – Jim.

N’hésitez pas à lire aussi, le test de La déesse de Katia Even

Comme pour chacun de nos tests, nous vous dévoilons une liste des points techniques du produit donnés par le constructeur :

Une nuit à Rome, tome 1, cycle 1

Caractéristiques :

  • Scénario écrit par Jim dont le nom est Thierry Terrasson ;
  • Bande dessinée érotique de 104 pages ;
  • Maison d’édition : Bamboo ;
  • Fait parti de la collection BAMB.GD.ANGLE ;
  • Dimensions de l’article : 22 x 1,5 x 29,8 centimètres.

5 etoiles !

Test et Avis de la BD érotique-porno Une nuit à Rome – Jim

La BD érotique est un style de bande dessinée dédié à l’érotisme et à la pornographie. On l’appelle aussi « bande dessinée pour adultes ». Initialement cloîtrée dans la non légalité ou dans un érotisme surveillé, elle évolue rapidement au cours des années 1960 dans les États-Unis grâce à l’underground et en France grâce aux publications luxueuses provenant d’éditeurs d’art. Avec le débarquement d’Internet et l’arrivée des BD asiatiques en Occident, la bande dessinée érotique-porno rencontre un nouvel élan, tout en demeurant peu répandu. Voyons ensemble la bande dessinée érotique-porno Une nuit à Rome – Jim.

Présentation et résumé de Une nuit à Rome – Jim

Une nuit à Rome – Jim est une bande dessinée qui séduit au premier abord par son titre et son dessin. Bourré d’une grande poésie, comment ne pas succomber à l’appel quasiment orinique d’une phrase telle que « Une nuit à Rome », d’autant plus lorsque le dessin est précis et coquin à souhait ? Dans cette bande dessinée, on découvre l’histoire du couple Raphaël et Sophia. Quelques temps avant son anniversaire, le jeune homme réceptionne une ancienne VHS par le biais de la poste. Il la regarde et se revoit à 20 ans avec l’une de ses premières amoureuses, Marie. Tous les deux s’étaient pris en vidéo et avaient fait la promesse que quoi qu’il arrive dans leur vie, ils passeraient la nuit de leur 40 ans tous les deux à Rome.

Un coup de téléphone le jour d’après : Marie. La voix semblable à celle de ses 20 ans. Les mêmes intonations, le même rire. Bien évidemment, ce serait totalement puéril de tout laisser tomber pour la retrouver en Italie. Ce serait une décision stupide et peu mature. Mais comment lutter contre une telle promesse ?

Qualité des dialogues, de l’histoire et des illustrations de Une nuit à Rome – Jim

Après quelques pages, la bande dessinée se montre différente. Bien évidemment, les planches de dessins sont toujours séduisantes (l’auteur réalise parfaitement ses protagonistes dans un genre réaliste) mais ce n’est pas l’objet le plus accrocheur. Le scénario est prenant mais ne conviendra pas à toute sorte de public.

En effet, tout le monde a connu une histoire à peu près semblable et aurait pu faire une promesse similaire à celle qu’a fait Raphaël à ses vingt ans. Par conséquent, on peut donc se demander quel choix on aurait fait nous-même. Puisque le centre de la bande dessinée est là : l’éternelle barrière situé entre la sécurité, la stabilité et la folie. Choisit-on une vie simple durant les années prochaines ou bien une folie qui se montrera irrécupérable ? Cette interrogation a été correctement abordée au sein de la bande dessinée Une nuit à Rome – Jim. Bien portée, la tension scénaristique et érotique demeure tangible lors du premier tome mais n’est pas pareil au sein des tomes suivants.

Le tome premier est à ce titre un modèle de montée en puissance. Au commencement plutôt léger, le tome devient peu à peu sombre et prenant au cours des pages. Vous serez sans aucun doute déçu par le second volet.

Efficacité et quelques points positifs et négatifs

Voici les points forts : la qualité de l’écriture ; des planches de dessins splendides ; se lit aisément ; protagonistes très pertinents et attachants.

Voici les points faibles : le tome 2 est bien moins meilleur ; la question de fond n’est pas tellement abordée.

Conclusion

La qualité de l’écriture, le caractère irrésistible de la passion et de l’amour, tout est réellement fort dans ce scénario, rehaussé en plus par des planches de dessins splendides ! En résumé, Une nuit à Rome – Jim est à découvrir au moins pour le premier volet. Le second est bien moins meilleur et risque de vous décevoir suite à la lecture du premier. Nous vous conseillons donc le premier tome.

En outre, si vous êtes à la recherche d’une autre BD érotique et porno, nous vous recommandons de lire notre test sur la BD érotique et porno «La Folle du Sacré-cœur» de Moebius

BD érotique et porno