Test et Avis de la BD érotique de Zep : Esmera

Afin de vous aider à choisir la meilleure BD érotique-porno possible, nous avons pensé et conçu un long dossier sur le sujet. Dans ce dernier, nous avons intégrés les résultats de la totalité de nos précédents tests et un guide d’achat, que vous pouvez facilement consulter ici : Bande dessinée adulte.

La Bande dessinée de Zep : Esmera

Nous allons maintenant voir en détails une BD érotique-porno, déjà présent dans notre dossier : Esmera – Zep.

A lire aussi, le test de Une petite tentation de Jim.

Comme pour tous les tests que nous rédigeons, nous vous proposons un listing complet et pertinent des points techniques du produit offerts par le constructeur :

Esmera bd porno

Caractéristiques :

  • Bande dessinée érotique de quatre-vingt pages ;
  • Scénarios écrits par l’auteur suisse Zep ;
  • Maison d’édition : Glénat BD ;
  • Dimensions du produit : 24 x 1,3 x 32 centimètres.

4,5 etoiles !

Test et Avis de la BD érotique Esmera – Zep

Zep Esmera bd

BD érotique écrit par Zep. Ce dernier est un auteur suisse né lors de l’année 1967. Il sort diplômé des Arts Déco de Genève et publie Victor au sein de la presse. Il se fera remarquer grâce au « Journal de Spirou ». Après l’écriture de quelques albums, il donnera vie à Titeuf en 1992 par hasard dans un carnet de croquis alors qu’il représentait des souvenirs d’enfance. Sa planche initiale est partagée dans un fan magazine. Lors de sa lecture, Jean-Claude Camano appartenant aux Éditions Glénat lui permet d’en faire une édition.

Un peu d’histoire : L’origine de la bande dessinée porno

Il ne faut pas avoir de gêne à prendre plaisir dans la lecture d’une BD érotique, bien à l’inverse. Au fil de lecture, vous débuterez sur des fantasmes et savourerez un véritable plaisir. Si vous êtes à deux, la BD réservée aux adultes peut servir de préliminaire. Au cours du scénario et des dessins, vous sentirez le désir s’élever au fur et à mesure. Vous ne tarderez pas à reproduire ce que vous venez de découvrir… Désormais, voyons ensemble plus en détails la BD érotique-porno Esmera – Zep.

Présentation et résumé de Esmera de ZepZep Esmera

Pendant le mois d’avril 2015, alors vieille de trente-cinq ans, Esmera effectue un bilan de sa vie sexuelle qu’elle caractérise par le terme « plurielle ». Tout a débuté lorsqu’elle se trouvait dans un pensionnat italien destiné aux jeunes filles, lors de l’année … 1965. Malgré une bonne éducation apportée par les religieuses, elle ainsi que sa copine de chambre nommée Rachèle ne pensent qu’à une seule chose : se faire dépuceler. Esmera ne voit que par l’acteur italien Marcello Mastroianni tandis que Rachèle a donné rendez-vous à son copain Jaco dans leur chambre, durant la nuit.

Esmera donne l’impression de dormir afin d’assister ainsi au dépucelage de sa copine. Le week-end qui suit, Esmera tente sa chance en se rendant dans un bal. Elle y rencontre un beau garçon qui la mène à l’écart et l’allonge dans une zone d’herbe isolée. Mais le garçon succombe trop vite, sa première fois se révèle donc courte et peu concluante. Elle s’attarde donc plus attentivement sur la relation entre Rachèle et Jaco la fois qui suit, surtout sur l’astucieuse manière qu’a sa copine afin de palier à la précocité de son compagnon. La fois qui suit, à une autre soirée avec une autre personne, Esmera s’emploie donc à commencer par une fellation. Hélas, cet seule tentative suffit à la jouissance du garçon.

Lorsque Esmera raconte sa déception à sa copine Rachèle, celle-ci choisit de faire jouir Esmera elle-même, lors d’un rapport entre filles plutôt performant. Et qu’elle ne fut pas sa surprise lorsque Esmera se transformer en garçon, lors de sa jouissance. Lorsqu’elle s’en rend compte, elle est autant alerte que sa copine. Elle part en courant et comprant qu’il faut qu’elle jouisse à nouveau afin de se transformer en fille. Il en sera désormais ainsi : en alternant corps de femme et corps de garçon, Esmera vivre deux vie sexuelles différentes mais épanouies … en prenant de l’âge deux fois moins vite également.

Qualité de l’histoire, des dialogues et des illustrations de Esmera – ZepZep Esmera bd adulte

Après plusieurs pages de lecture, l’auteur suisse donne l’illusion de s’octroyer une petit récréation. Toutefois, le dernier échange de la 24ème planche remet les pendules à zéro. Cependant, tentons de mettre de côté le temps d’un moment toute sexualisation du propos pour se consacrer davantage à une bande dessinée qui s’apparente à un conte, bien sûr pornographique mais un conte quand même. Si la dimension coquine de certains passages est sans conteste, ceci est traité continuellement en conservant le nécessaire de décence artistique pour ne pas devenir obscène et conserver son utilité pour ce qui est du récit. Puisqu’en dehors de l’interrogation de l’héroïne sur sa libido et les malentendus qui en découlent, elle demeure surtout le témoin impliqué de l’évolution des mœurs.

Pour les passionnée : Une bande dessinée porno : C’est quoi ?

Par conséquent, elle permet de mettre en relief environ 50 ans d’évolution ou de régression sexuelle dans 76 pages de lecture. Dans ce scénario où la façon importe tout autant que le message, Zep réussit un grand coup en restant dans le réalisme sans entrer dans le vulgaire. La « faute » à son style d’écriture ainsi qu’à une protagoniste aux faux airs d’Audrey Hepburn mais aussi à la monochromie qui rappelle les vieux films italiens. Dans cette histoire, il n’y a pas de lesbienne, de gay, de bi ou de trans mais une nouvelle sexualité : l’alter(sexuel) !

Efficacité et quelques points positifs et négatifs

Voici les atouts : histoire originale ; véritable bijou en terme d’image ; sens moral du scénario.

Pour ce qui est des points faibles : le lecteur reste sur sa fin ; les dessins peuvent encore être travaillés.

Notre Conclusion

Dans la BD érotique Esmera – Zep, on découvre une autre sexualité : l’alter(sexuel) ! Esmera demeure tout à la fois, avec volonté ou non, sans le mal-être demandant des années en psychothérapie, seulement dépendante de l’évanescent du moment intense qui la fait se modifier. Léger et humoristique à la fois, cette BD érotique est bien plus profonde qu’elle ne peut paraître et devient un véritable ouvrage humaniste.

En outre, si vous êtes à la recherche d’une BD porno, nous vous recommandons de lire notre test sur Le Déclic l’intégral – Milo Manara.

BD érotique et porno